Bienvenue au
Chemical Collective

Avez-vous 18 ans ou plus?

Veuillez confirmer que vous avez 18 ans ou plus.

Vous n'êtes pas autorisé à accéder à la page.

CzechDutchEnglishFrenchGermanItalianJapanesePolishPortugueseSpanish
Panier

Votre panier est vide

Les frères McKenna : le DMT et l'avenir de la médecine psychédélique

Contexte CC
Table des matières
Les frères - jeunesse et premières expériences avec le DMT
N,N-diméthyltryptamine, DMT. Qu'est-ce que c'est?
Utilisations traditionnelles de la DMT - Ayahuasca, ses origines et ses utilisations
Terrance McKenna et l'expérience DMT

C'est une expérience, et je maintiens que c'est sans aucun doute l'expérience la plus intense que vous puissiez vivre de ce côté de la tombe béante. Je veux dire, les gens disent 'est-ce dangereux ?'. Eh bien, la réponse est « seulement si vous craignez la mort par étonnement ! [1]' – Terence McKenna
Avis de non-responsabilité : les points de vue et opinions exprimés dans cet article sont ceux des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de Chemical Collective ou de toute partie associée.

Les frères - jeunesse et premières expériences avec le DMT

Si vous effectuez une recherche en ligne, vous trouverez le DMT décrit de manières très différentes ; de la panacée spirituelle à la psychose de quarante-cinq minutes. Si vous cherchez à mieux comprendre cette substance, sa place en Occident et dans le reste du monde, vous tomberez sans doute sur les frères McKenna.

Il serait difficile d'exagérer l'influence de Terence et Dennis McKenna sur l'étude des psychédéliques et leur acceptation croissante dans la culture dominante. L'un une icône populaire, l'autre un scientifique dévoué, tous deux ont eu un impact à leur manière. L'héritage de leur travail continue d'apporter les extraordinaires pouvoirs de guérison et de transformation des psychédéliques dans la conscience publique.

Les frères ont eu une jeunesse parfaitement normale. Ils ont grandi à Paonia, une petite ville du comté de Delta, dans le Colorado, au début des années 1950, d'une mère d'origine galloise et d'un père d'origine irlandaise. Ils partageaient de nombreux intérêts ; c'étaient des geeks, plus intéressés par la science et la science-fiction que par le sport ou par la socialisation avec d'autres enfants. C'étaient des collectionneurs de papillons, des chasseurs de fossiles et des amateurs de fusées. Leurs parents encourageaient et soutenaient leur curiosité sans fin pour le monde. Ils ne savaient pas où cela les mènerait. Puis vinrent les années XNUMX et les psychédéliques.

Voici Dennis expliquant leur attirance instantanée pour ces substances :

"L'idée que les psychédéliques pourraient en fait donner accès à des expériences réelles d'autres dimensions, des entités extraterrestres… semblait à Terence et à moi être bien plus intéressante que… la « révolution » hippie et contre-culturelle… Les hippies étaient largement anti-intellectuels, et nous avons pensé à nous-mêmes en tant qu'intellectuels… psychédéliques… étaient « récréatifs » et amusants. Nous les avons pris plus au sérieux que la plupart des gens, du moins c'est ce que nous aimions à penser. Puis vint le DMT. (2) 

Terence a essayé le DMT pour la première fois en 1967, alors qu'il était étudiant à l'Université de Californie à Berkley. Après sa première expérience, il a proclamé : « Ce n'est pas une drogue, c'est de la magie !(3) Il est rapidement devenu un avocat et une icône, une figure du DMT à la Timothy Leary. Dans des livres tels que The Archaic Revival (1990) et dans d'innombrables conférences passionnées et sans fin, il a prêché ses pouvoirs transformateurs. Mais tandis que Terence était sur une scène à la cire poétique, Dennis étudiait pour un doctorat à l'Université de la Colombie-Britannique et étudiait les effets physiologiques et les avantages potentiels des plantes contenant du DMT.

N,N-diméthyltryptamine, DMT. Qu'est-ce que c'est?

Net of Being – Illustration d’Alex Gray

La N,N-diméthyltryptamine, au sens scientifique, est une tryptamine hallucinogène. Les tryptamines sont des alcaloïdes naturels que l'on trouve dans une variété de plantes et d'animaux à travers le monde. Le DMT lui-même est présent dans au moins soixante-cinq plantes. Certaines recherches ont même suggéré qu'il se produit naturellement dans le cerveau humain, ce qui conduit à la théorie selon laquelle il pourrait être à l'origine de rapports d'enlèvements extraterrestres, d'expériences surnaturelles et de mort imminente. Cela peut même être un facteur majeur dans le maintien de notre expérience de la réalité éveillée.

Utilisations traditionnelles de la DMT - Ayahuasca, ses origines et ses utilisations

La première forme connue d'interaction humaine avec le DMT est l'Ayahuasca – une préparation de deux plantes psychoactives originaires du bassin amazonien. L'utilisation de l'ayahuasca dans les traditions chamaniques d'Amérique du Sud remonte à plusieurs milliers d'années (4). Les premières preuves archéologiques de la consommation d'ayahuasca ont été trouvées en 2010 par José Capriles, un anthropologue de la Penn State University. "La datation au radiocarbone du sac en cuir contenant le mélange de plantes a indiqué qu'il a été utilisé entre 900 et 1170 après JC environ" 

Le nom, ayahuasca, est un mot composé de la langue quechua, où « aya » signifie âme et « huasca » signifie vigne ou corde, ce qui se traduit par « vigne de l'âme ». Le breuvage est traditionnellement préparé dans le cadre d'un rituel ou d'une cérémonie religieuse. Il a été utilisé pour la divination ou pour contacter le monde des esprits. Voici Dennis décrivant la concoction :

« Traditionnellement, l'ayahuasca a été utilisée en Équateur, en Colombie, au Pérou et au Brésil… La décoction est préparée en faisant bouillir simultanément deux… plantes, le Banisteriopsis caapi et… Psychotria viridis (qui contient du DMT) » (5).

Le DMT n'est pas actif par voie orale, donc la combinaison unique de l'écorce de la vigne caapi et des feuilles de psychotria viridis travaille ensemble pour faciliter sa digestion. Il semble peu probable que cela se soit produit accidentellement, mais à un moment donné de la préhistoire, cette puissante combinaison a été découverte. Les chamans du Pérou vous diront, à ce jour, que cette connaissance vient directement des « maîtres des plantes » (6) communiquer leur message dans les rêves et les visions. Au cours des vingt-cinq dernières années, l'ayahuasca s'est mondialisée, des milliers de personnes la recherchant comme moyen d'ouvrir leur esprit ou de guérir leurs traumatismes.

La préparation traditionnelle d'ayahuasca nécessite deux ingrédients - Banisteriopsis caapi et Psychotria viridis

Dans « Ayahuasca and Human Destiny », Dennis exprime sa conviction qu'un regain d'intérêt pour cette médecine « modifie la conscience environnementale mondiale ». (7) Dans un extrait du livre du Guardian, il souligne ce potentiel :

"(L'ayahuasca est) le conduit vers un corps de sagesse génétique et évolutive profondément ancienne... le rôle de l'homme n'est pas d'être le maître de la nature, mais ses intendants... C'est la leçon que nous pouvons tirer de l'ayahuasca, si seulement nous prêtons attention " [8].

La science commence tout juste à se familiariser avec l'ayahuasca. Des décennies d'interdiction ont rendu l'étude de la substance inutilement difficile - mais maintenant, avec la levée de la stigmatisation, davantage de financements deviennent disponibles, et dans les années à venir, nous pouvons nous attendre à en apprendre davantage sur son potentiel thérapeutique.

Il a été démontré que l'utilisation à long terme de l'ayahuasca produisait des changements mesurables dans le cerveau… les utilisateurs d'ayahuasca (> 10 ans) ont montré des taux de désespoir réduits (Santos et al., 2007). L'utilisation à long terme de l'ayahuasca a également produit une amélioration marquée des symptômes dépressifs (Osório et al., 2015). Ces données suggèrent des preuves d'un effet antidépresseur potentiel pour le DMT [9].

L'ayahuasca n'est cependant qu'un des aspects profonds de la molécule de DMT. Le produit chimique a été synthétisé pour la première fois à partir de plantes en 1931 par le chimiste allemand Richard Helmuth Fredrick Manske. Cette synthèse permet de consommer la substance d'une manière inédite par rapport aux cérémonies traditionnelles du passé. Lorsqu'il est fumé, l'expérience DMT est intensifiée et condensée en une très courte durée. Il atteint sa pleine puissance au bout de deux minutes environ et s'est presque dissipé au bout d'une vingtaine de minutes. L'ayahuasca peut prendre jusqu'à une heure pour avoir un effet notable, et durera ensuite plusieurs heures.

Terrance McKenna et l'expérience DMT

Dans son discours « L'objet transcendantal à la fin des temps », Terence décrit son expérience de la DMT fumée :

« Les couleurs s'éclaircissent, les bords s'accentuent, on a l'impression que tout l'air de la pièce a été aspiré. Vous fermez les yeux et les couleurs commencent à courir ensemble, et cela forme cette chose mandala, florale, qui tourne lentement… le chrysanthème… Puis vous percez. Les pièces de chrysanthème. Il y a un bruit d'emballage de pain en plastique ou le crépitement d'une flamme et une impression de transition. Alors tu es là” [10].

Terrance Mckenna - ethnobotaniste et mystique américain

 

Bien que tout cela puisse sembler un peu farfelu et woo-woo, pour Terence, DMT a découvert le langage de programmation de l'univers - les lois mathématiques fractales qui régissent le monde à un niveau informationnel.

Le DMT est toujours classé comme drogue du tableau I en vertu de la Convention des Nations Unies de 1971 sur les substances psychotropes. La plupart des pays du monde classent le DMT comme un médicament répertorié. Mais avec sa myriade d'avantages potentiels, pourquoi est-ce ? Tout d'abord, voici Terence qui réfléchit sur le sujet :

« Les psychédéliques sont illégaux, non pas parce qu'un gouvernement aimant craint que vous ne sautiez par la fenêtre du troisième étage. Les psychédéliques sont illégaux car ils dissolvent les structures d'opinion et les modèles de comportement et de traitement de l'information établis par la culture. Ils vous ouvrent à la possibilité que tout ce que vous savez est faux. [11].

Dennis fait écho à ce sentiment dans son récent livre « The Brotherhood of the Screaming Abyss » :

"Historiquement, ceux au pouvoir ont toujours cherché à supprimer la libre pensée, que ce soit brutalement ou subtilement, car cela pose un défi inhérent à leur pouvoir. Ce n'est pas moins vrai aujourd'hui, à une époque où les intérêts commerciaux, politiques et religieux forment un bloc mondial dont les intérêts menacent toute vie terrestre. (12).

Bien que cette répression de la capacité des psychédéliques à dissoudre les frontières puisse ne pas équivaloir à un déni conscient et actif de la « libre pensée », c'est probablement la peur et un manque de compréhension des capacités de ces substances qui maintiennent leur illégalité. Une peur fondée sur l'hypothèse que la façon dont nous gérons nos sociétés est la «bonne» façon de le faire.

Les effets de cette illégalité sur la société et les individus sont innombrables. L'utilisation d'antidépresseurs est devenue de plus en plus courante. Est-ce, comme le postule un article du Guardian de 2014, « pour couvrir les fissures d'une société fracturée ? » (13) Les antidépresseurs sont poussés dans le cadre d'une industrie mondiale incroyablement rentable et ont une multitude d'effets secondaires potentiels tels que la prise de poids, la perte de libido et le suicide.

Le DMT pourrait-il potentiellement offrir une alternative plus sûre, plus holistique et efficace ?

Il a été démontré que le DMT exerce des propriétés anxiolytiques/antipsychotiques, et d'autres ont suggéré que les éventuels symptômes positifs observés dans la schizophrénie pourraient être médiés par les effets du DMT endogène. (14) (Cakic et al., 2010 ; Grammenos et Barker, 2015).

Frecska et al. (2013) ont suggéré que le DMT pourrait être impliqué dans des mécanismes adaptatifs importants qui peuvent également servir d'outil prometteur dans le développement de futures thérapies médicales et il a été proposé que le DMT pourrait être utile pour traiter la toxicomanie, l'inflammation ou même le cancer. [15].

« Il ne fait aucun doute que la recherche psychédélique a été un « fruit interdit mûrissant longtemps sur l'arbre de la connaissance ». (16)»  et bien qu'ils soient sans aucun doute bénéfiques pour un grand nombre de personnes, « les antidépresseurs ne sont pas toujours la réponse. [17]'

Pendant trop longtemps, le potentiel de la recherche psychédélique a été ignoré. C'est particulièrement vrai pour le DMT, endogène à notre propre cerveau. En utilisant la technologie moderne - génétique, chimie, biologie moléculaire, nous avons la possibilité d'acquérir à la fois de nouvelles connaissances et les moyens de poser des questions plus profondes sur nous-mêmes et la société dans laquelle nous vivons. Le DMT est toujours un mystère, et bien qu'il existe des théories fascinantes sur son fonctionnement, nous ne savons toujours pas jusqu'où va le terrier du lapin.

Mckenna a plaidé pour l'utilisation responsable des substances psychédéliques tout au long de sa vie.

Malheureusement, Terence McKenna est décédé en l'an 2000, mais son plaidoyer en faveur de l'expansion de la conscience et de la médecine psychédélique se perpétue dans ses documents écrits et ses nombreux discours et interviews. Dennis persiste dans ses recherches et sa promotion publique de l'ayahuasca et du DMT et de leur potentiel pour changer la médecine, nous rapprocher de la nature et modifier la conscience globale de l'humanité.

David Blackbourn | Blogueuse communautaire chez Chemical Collective

David est l'un de nos blogueurs communautaires ici à Chemical Collective. Si vous souhaitez rejoindre notre équipe de blogueurs et être payé pour écrire sur des sujets qui vous passionnent, veuillez contacter Matt par e-mail à matt@chemical-collective.com

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Suivant Lire